Ammore e malavita

Ammore e malavita

FILM D'OUVERTURE

Réalisateur : Antonio et Marco Manetti - Année / durée : 2017 . 2h13 - Langue : italien - Scénario : Michelangelo La Neve, Antonio Manetti et Marco Manetti - Photo : Francesca Amitrano - Montage : Federico Maria Maneschi - Musique : Pivio et Aldo De Scalzi - Décors : Noemi Marchica - Costumes : Daniela Salernitano - Interprétation : Giampaolo Morelli, Serena Rossi, Claudia Gerini, Carlo Buccirosso, Raiz, Franco Ricciardi, Antonio Buonomo, Rosalia Porcaro et Antonio Fiorillo - Production : Rai Com
  • 25 sept BSN Grande salle 20h
  • 26 sept MJC Novel 17h30

Lun 25 en présence des réalisateurs

 

Un boss de la Camorra décide de changer de vie et essaye par tous les moyens de disparaître de la circulation avec l’aide de sa malicieuse épouse. Une infirmière rêveuse et un redoutable tueur sont suspendus entre leur passé et leur avenir incertain. Leurs histoires se croisent entre musique, action, amour et armes à feu.

 

Le retour des frères Manetti avec une comédie musicale incroyable et amusante qui raconte Naples et ses mille problèmes, comme jamais elle n’a été portée à l’écran.


Après la guerre
Dopo la guerra

Apres la guerre

Réalisateur : Annarita Zambrano - Année / durée : 2017 . 1h32 - Langue : italien, français - Scénario : Delphine Agut et Annarita Zambrano - Photo : Laurent Brunet - Montage : Muriel Breton - Musique : Grégoire Hetzel - Décors : Maria Teresa Padula et Paul Chapelle - Interprétation : Giuseppe Battiston, Barbora Bobulova, Charlotte Cétaire, Fabrizio Ferracane et Elisabetta Piccolomini - Production : Sensito Films
  • 26 sept La Turbine 20h45
  • 29 sept Auditorium Seynod 20h30

Ven 29 en présence de la réalisatrice et de Barbora Bobulova, actrice

 

Bologne, 2002. L’assassinat d’un juge réouvre de vieilles blessures politiques entre l’Italie et la France. Marco, ex-militant d’extrême gauche réfugié en France, est soupçonné d’en être le commanditaire. Forcé de fuir avec sa fille de 16 ans, sa vie bascule à tout jamais.

 

Premier long-métrage d’Annarita Zambrano en compétition à Cannes en 2017 – Un certain regard, qui évoque un des grands tabous dans les relations entre France et Italie.


Coeurs purs
Cuori puri

Coeurs purs

Réalisateur : Roberto De Paolis - Année / durée : 2017 . 1h54 - Langue : italien - Scénario : Luca Infascelli, Carlo Salsa, Greta Scicchitano e Roberto De Paolis - Photo : Claudio Cofrancesco - Montage : Paola Freddi - Musique : Emanuele De Raymondi - Décors : Rachele Meliadò - Interprétation : Barbara Bobulova, Edoardo Pesce, Selene Caramazza, Simone Liberati et Stefano Fresi - Production : Young film et Rai Cinema
  • 26 sept BSN Grande salle 10h
  • 26 sept Les Nemours 21h15
  • 27 sept MJC Novel 14h

Séances en présence du réalisateur

 

Quand Agnese et Stefano, se rencontrent, c’est une parenthèse qui s’ouvre, dans laquelle ils oublient les tensions de leur vie quotidienne si différente. Mais les idéaux d’Agnese et la violence du monde de Stefano permettront-ils à cette passion naissante d’exister ?

 

Un des films italiens qui a le plus impressionné la Croisette cette année, un film sur la liberté des émotions et des corps au delà des contraintes imposées par la société.


Colossale sentimento

Colossale sentimento

Réalisateur : Fabrizio Ferraro - Année / durée : 2016 . 1h23 - Langue : italien - Photo : Fabrizio Ferraro - Montage : Fabrizio Ferraro - Production : Boudu et Passepartout
  • 27 sept La Turbine 16h
  • 28 sept Théâtre de l'échange 12h15

Séances en présence du réalisateur

Jeu 28 en partenariat avec IMAGESPASSAGES

 

Rome, 1640 : le sculpteur Francesco Mochi réalise Le Baptême du Christ de Saint Jean- Baptiste des Florentins de Rome. L’oeuvre, refusée par le maître d’ouvrage, commence une pérégrination de 400 ans. Rome, 2016 : un groupe de visionnaires décide de rapporter la sculpture à l’endroit où elle est née …

 

Un film sur la dialectique entre l’impermanence et l’éternité du travail artistique, réalisé par un cinéaste impliqué et rigoureux.


Il contagio

Il contagio

Réalisateur : Matteo Botrugno et Daniele Coluccini - Année / durée : 2017 . 1h50 - Langue : italien - Scénario : Matteo Botrugno, Daniele Coluccini et Nuccio Siano - Photo : Davide Manca - Montage : Mario Marrone - Musique : Paolo Vivaldi - Décors : Laura Boni - Interprétation : Vinicio Marchioni, Maurizio Tesei, Vincenzo Salemme, Anna Foglietta et Giulia Bevilacqua - Production : Rai Cinema et Kimerafilm
  • 27 sept BSN Grande salle 20h30
  • 28 sept MJC Novel 17h30

Séances en présence du réalisateur

 

Dans un immeuble de banlieue s’entrecroisent les vies de Marcello, Chiara, Mauro, Simona et Carmine. Dans cette atmosphère d’humanité inconstante, le professeur Walter a une relation avec Marcello. Mauro, dealer ambitieux, semble le seul à vouloir changer de cap …

 

Tiré du roman de Walter Siti, «Il contagio» signe le retour de Botrugno et Coluccini après «Et in terra pax». La fresque puissante d’une Rome corrompue et désespérée.


Diva!

Diva

Réalisateur : Francesco Patierno - Année / durée : 2017 . 1h15 - Langue : italien - Scénario : Francesco Patierno - Photo : Michele D'Attanasio - Montage : Maria Fantastica Valmori - Musique : The Spectrum - Décors : Paki Meduri - Interprétation : Barbora Bobulova, Anita Caprioli, Carolina Crescentini, Silvia D’Amico, Isabella Ferrari, Anna Foglietta, Carlotta Natoli, Greta Scarano et Michele Riondino - Production : Do Consulting&Production
  • 26 sept Les Nemours 14h
  • 28 sept BSN Grande salle 18h

Jeu 28 en présence du réalisateur et de Barbora Bobulova, actrice

 

Huit grandes actrices partent sur les traces de Valentina Cortese en interprétant des extraits de son autobiographie. Une initiation au voyage à travers ses souvenirs et personnages, qui laisse un signe indélébile sur le cinéma et sur les coutumes des époques qu’elle a représentées.

 

Le portrait d’une interprète unique du cinéma italien, qui travailla avec Truffaut et Antonioni, réalisé grâce au talent d’une nouvelle génération d’actrices.


Fortunata

Fortunata

Réalisateur : Sergio Castellitto - Année / durée : 2017 . 1h43 - Langue : italien - Scénario : Margaret Mazzantini - Photo : Gianfilippo Corticelli - Montage : Chiara Vullo - Musique : Arturo Annecchino - Décors : Luca Merlini - Interprétation : Jasmine Trinca, Stefano Accorsi, Alessandro Borghi, Federica Sabatini, Hanna Schygulla, Edoardo Pesce, Emanuela Aurizi, Rosa Diletta Rossi et Liliana Fiorelli - Production : Indigo Film
  • 26 sept MJC Novel 20h
  • 27 sept Auditorium Seynod 20h30

Fortunata a une vie tourmentée, une fille de huit ans et un mariage raté derrière elle. Elle est coiffeuse à domicile et se bat tous les jours pour réaliser son rêve : ouvrir un salon de coiffure et prendre en main son destin, conquérir son indépendance et son droit au bonheur.

 

Le retour de Castellitto derrière la caméra. Prix de la meilleure actrice à Cannes 2017 – Un Certain Regard pour la magnifique Jasmine Trinca.


Granma

Granma

Réalisateur : Alfie Nze et Daniele Gaglianone - Année / durée : 2017 . 35 min - Langue : anglais et pidgin - Scénario : Alfie Nze et Daniele Gaglianone - Photo : Ayo Obalisa - Montage : Cristina Monti - Musique : Vito Martinelli - Décors : Omolade Akinola - Costumes : Bamidele Oluwayomi - Interprétation : Sunday Nubi Onuche, Benedicta Gbemudu et Helen Ameh - Production : Horace per OIM
  • 30 sept BSN Grande salle 19h30

Séance en présence des réalisateurs

 

Quand Jonathan, jeune chanteur hip-hop, apprend que son cousin est décédé en mer en tentant la traversée vers l’Europe, il n’a pas le choix. Il doit accompagner sa grand-mère dans un village du Nigeria pour prévenir sa famille…

 

Un regard porté sur ces voyages qui finissent tragiquement dans les eaux méditerranéennes, par un duo inédit qui unit l’Afrique d’Alfie Nze et l’Italie de Daniele Gaglianone (Prix Sergio Leone 2011).


La guerra dei cafoni
Réalisateur : Davide Barletti et Lorenzo Conte - Année / durée : 2016 . 1h40 - Langue : italien - Scénario : Carlo D’Amicis - Photo : Duccio Cimatti - Montage : Jacopo Quadri - Musique : David Aaron Logan - Décors : Egle Calò - Interprétation : Donato Paterno, Piero Dioniso, Letizia Pia Cartolato, Pasquale Patruno et Alice Azzariti - Production : Minimum fax media
  • 27 sept La Turbine 18h15
  • 28 sept La Turbine 14h

Séances en présence des réalisateurs

 

Été 1975. Une guerre se ranime entre deux bandes : les «masters», issus d’un milieu aisé et les «rustres», fils des agriculteurs locaux. Cette guerre obsède Angelo, le chef des «masters», mais des sentiments nouveaux viennent bientôt remettre en question sa vision du monde. . .

 

Un film entièrement interprété par un irrésistible gang de jeunes garçons pour une métaphore ludique et féérique de la lutte contre le pouvoir préétabli.


Hannah

Hannah

Réalisateur : Andrea Pallaoro - Année / durée : 2017 . 1h35 - Langue : français et anglais - Scénario : Andrea Pallaoro et Orlando Tirado - Photo : Chayse Irvin - Montage : Paola Freddi - Musique : Michelino Bisceglia - Décors : Marianna Sciveres - Costumes : Jackye Fauconnier - Interprétation : Charlotte Rampling, André Wilms, Stéphanie Van Vyve, Simon Bisschop, Jean-Michel Balthazar, Fatou Traore, Jessica Fanham, Gaspard Savini, Julien Vargas, Luca Avallone et Miriam Fauci - Production : Partner Media Investment
  • 29 sept BSN Grande salle 20h30
  • 30 sept BSN Petite salle 14h

Séances en présence du réalisateur

 

Hannah est une femme qui ne parvient pas à accepter la réalité. Restée seule, en prise à des difficultés suite à l’arrestation de son mari, elle commence à sombrer. À travers l’exploration de son effondrement, le film questionne sur la frontière entre l’identité, les relations humaines et les pressions sociales.

 

Seconde oeuvre de Pallaoro après la surprise de “Medeas” (Venise 2013), avec l’interprétation fantastique de Charlotte Rampling. Sélection officielle Venise 2017.


Lasciati andare
Réalisateur : Francesco Amato - Année / durée : 2017 . 1h42 - Langue : italien - Scénario : Francesco Bruni, Davide Lantieri et Francesco Amato - Photo : Vladan Radovi (A.I.C.) - Montage : Luigi Mearelli - Musique : Andrea Farri - Décors : Emita Frigato - Interprétation : Toni Servillo, Veronica Echegui, Carla Signoris e Luca Marinelli - Production : Cattleya et Rai Cinema
  • 26 sept La Turbine 18h15
  • 29 sept La Turbine 21h

Ven 29 en présence du réalisateur

 

Elia, psychanalyste juif au sens de l’humour impitoyable qui se goinfre de pâtisseries en cachette, mène une vie égocentrique. Un jour, à cause d’un malaise, il est obligé de commencer un régime et de s’inscrire à la salle de sport. C’est là qu’il rencontre Claudia, coach personnelle drôle et excentrique …

 

Un Toni Servillo irrésistible pour la meilleure comédie italienne 2017.


The leisure seeker

The leisure seeker

FILM DE CLÔTURE

Réalisateur : Paolo Virzí - Année / durée : 2016 . 1h52 - Langue : angais - Scénario : Stephen Amidon, Francesca Archibugi, Francesco Piccolo et Paolo Virzi - Photo : Luca Bigazzi - Montage : Jacopo Quadri - Musique : Carlo Virzi - Décors : Eve Cauley - Interprétation : Helen Mirren et Donald Sutherland - Production : Indiana Production
  • 30 sept BSN Grande salle 19h30

C’est l’histoire de Ella et John, de leur fugue pour échapper aux soins des médecins et à leurs enfants désormais adultes. Lui est distrait, mais fort; elle est frêle mais lucide. Ils s’offrent une aventure sur les routes américaines, de Boston jusqu’à Key West à bord de leur vieux camping-car. Entre moments hilarants et effrayants, ils parcourent à nouveau l’histoire passionnée d’un amour conjugal qui semble destiné à offrir des révélations surprenantes jusqu’au dernier moment.

 

Premier long-métrage américain de Virzì (Prix Sergio Leone en 2008) avec un duo d’interprètes irrésistibles formé par Helen Mirren et Donald Sutherland.


Mon amour, mon ami

Mon amour, mon ami

Réalisateur : Adriano Valerio - Année / durée : 2017 . 15 min - Langue : italien - Scénario : Adriano Valerio - Photo : Diego Romero Suarez-Ilanos - Montage : Alice Roffinengo - Production : Dugong Films
  • 29 sept BSN Grande salle 20h30
  • 30 sept BSN Petite salle 14h

Séances en présence du réalisateur

 

Daniela et Fouad ont eu une vie difficile qui leur a laissé une trace indélébile. Quand ils se rencontrent par hasard, une amitié profonde et régénératrice naît entre eux. Mais Fouad a besoin d’un permis de séjour, et le mariage semble être la meilleure solution …

 

Le nouveau court-métrage d’Adriano Valerio (Annecy 2016 avec «Banat») est un documentaire intense sur les subtilités infinies de l’amour.


Nato a Casal di Principe

Nato a casal di principe

Réalisateur : Bruno Oliviero - Année / durée : 2017 . 1h36 - Langue : italien - Scénario : Maurizio Braucci et Massimiliano Virgilio - Photo : Alessandro Abate - Montage : Carlotta Cristiani - Musique : Riccardo Veno - Décors : Antonio Farina - Interprétation : Alessio Lapice, Donatella Finocchiaro et Massimiliano Gallo - Production : Rai Cinema et Cinemusa Srl
  • 28 sept Les Nemours 21h15
  • 29 sept Les Nemours 14h

Séances en présence du réalisateur

 

Amedeo, 20 ans, habite à Rome et poursuit une carrière d’acteur. Il fait ses premiers pas dans le monde du cinéma quand son frère cadet, Paolo, se fait kidnapper. Amedeo revient dans son village natal pour chercher son frère. Mais doit-il chercher un cadavre ou un endroit où Paolo serait retenu prisonnier?

 

Bruno Oliviero reprend un terrible fait divers en saisissant l’opportunité de raconter l’Histoire au moment où elle se déroule.


Nel mondo grande e terribile

Nel mondo grande e terribile

Réalisateur : Daniele Maggioni, Laura Perini et Maria Grazia Perria - Année / durée : 2017 . 1h18 - Langue : italien - Scénario : Daniele Maggioni, Laura Perini et Maria Grazia Perria - Photo : Paolo Carboni - Musique : Massimo Ferra - Décors : Pietro Rais - Costumes : Salvatore Aresu et Stefania Grilli - Interprétation : Corrado Giannetti, Anita Kravos et Lorenzo Cossu - Production : Tore Cubeddu
  • 27 sept Les Nemours 16h30
  • 28 sept Les Nemours 14h

Séances en présence des réalisateurs

 

Antonio Gramsci, écrivain et membre fondateur du Parti communiste italien, est arrêté et emprisonné en 1927.

 

Le film décrit des moments de vie et de production intellectuelle de ce philosophe, à travers une interprétation qui reflète la complexité de ses idées, son humanité, et les épreuves de son existence.


Non c'è pace tra gli ulivi

Non c'e pace tra gli ulivi

Réalisateur : Giuseppe De Santis - Année / durée : 1950 . 1h47 - Langue : italien - Scénario : Libero De Libero, Carlo Lizzani, Giuseppe De Santis et Gianni Puccini - Photo : Piero Portalupi - Montage : Gabriele Varriale - Musique : Goffredo Petrassi - Décors : Carlo Egidi - Interprétation : Raf Vallone , Lucia Bosé, Folco Lulli, Maria Grazia Francia, Dante Maggio et Vincenzo Talarico - Production : Centro Sperimentale di Cinematografia
  • 28 sept La Turbine 18h15
  • 30 sept Les Nemours 19h

Jeu 28 en présence de D. Currò et M. Grossi

 

De retour de la guerre, le berger Francesco Dominici cherche en vain du travail dans son village, où les actes de malveillance se multiplient. Une nuit, aidé par sa compagne et par sa soeur, il décide de se venger d’un vol de brebis . . .

 

Un classique de De Santis présenté dans la dernière version restaurée par la Cinémathèque nationale, introduit par la conservatrice Daniela Currò et par Marco Grossi (Association Giuseppe De Santis).


Sicilian Ghost Story

Sicilian ghost story

Réalisateur : Fabio Grassadonia et Antonio Piazza - Année / durée : 2017 . 2h - Langue : italien - Scénario : Fabio Grassadonia et Antonio Piazza - Photo : Luca Bigazzi - Montage : Cristiano Travaglioli - Musique : Anton Spielmann et Soap&Skin - Décors : Marco Dentici - Interprétation : Julia Jedlikowska, Gaetano Fernandez, Corinne Musallari, Vincenzo Amato et Sabine Timoteo - Production : Indigo Film
  • 26 sept BSN Grande salle 20h30
  • 27 sept BSN Grande salle 10h
  • 29 sept Auditorium Seynod 14h

Mar 26 et mer 27 en présence des réalisateurs

 

Dans un village sicilien, Giuseppe, 13 ans, disparaît. Luna refuse la disparition du garçon dont elle est amoureuse.

 

Comment transformer l’horreur des faits divers mafieux en une expérience cinématographique inoubliable. La confirmation du talent des réalisateurs de « Salvo » (Annecy 2013).


Surbiles

Surbiles

Réalisateur : Giovanni Columbu - Année / durée : 2017 . 1h13 - Langue : italien - Scénario : Maria Grazia Perria, Elena Pietroboni et Giovanni Columbu - Photo : Paolo Negro - Montage : Giovanni Columbu - Musique : Stefano Tore - Interprétation : Simonetta Columbu, Sabina Soru, Pietrina Menneas, Anna Cidu et Rita Cidu - Production : Luches Film
  • 27 sept Les Nemours 19
  • 28 sept Les Nemours 16h30

Séances en présence du réalisateur

 

Histoires de « surbiles », figures féminines imaginaires proches des sorcières et des vampires, qui en des temps pas si lointains étaient répandues dans la culture populaire en Sardaigne. Plongez dans les témoignages et la reconstruction visuelle de ces histoires …

 

Columbu (Annecy 2013, «Su Re») nous offre un fragment très original de la Sardaigne, avec un cinéma d’une grande finesse, entre recherche ethnographique et film d’horreur.


La Tenerezza

La tenerezza

Réalisateur : Gianni Amelio - Année / durée : 2016 . 1h43 - Langue : italien - Scénario : Gianni Amelio et Alberto Taraglio - Photo : Luca Bigazzi - Montage : Simona Paggi - Musique : Franco Piersanti - Décors : Giancarlo Basili - Interprétation : Elio Germano, Giovanna Mezzogiorno, Micaela Ramazzotti, Greta Scacchi Aurora et Renato Carpentieri - Production : Production Rai Com
  • 26 sept La Turbine 16h
  • 28 sept La Turbine 20h45

Lorenzo, célèbre avocat tombé en disgrâce suite à des problèmes d’ordre professionnel, échoue même dans ses relations familiales. Un jour un jeune couple vient s’installer dans l’appartement d’en face. Ils sont beaux, extravertis, sympathiques autant que Lorenzo est grincheux et méfiant…

 

Le nouveau film du maître Gianni Amelio, vainqueur des Nastri d’Argento en 2017, décernés par le Syndicat des journalistes cinématographiques italiens.


La vita in Comune

La vita in comune

Réalisateur : Edoardo Winspeare - Année / durée : 2017 . 1h50 - Langue : italien - Scénario : Alessandro Valenti - Photo : Giorgio Giannoccardo - Montage : Andrea Facchini - Musique : Mirko Lodedo - Décors : Sabrina Balestra - Interprétation : Gustavo Caputo, Claudio Giangreco, Antonio Carluccio et Celeste Casciaro - Production : Saietta Film
  • 28 sept BSN Grande salle 20h30
  • 29 sept Les Nemours 16h30

Séances en présence du réalisateur

 

C’est l’histoire d’une amitié improbable entre un maire poète et dépressif et deux petits malfrats aux grandes ambitions criminelles. Cette amitié entrainera des changements impensables pour toute la communauté…

 

Winspeare (Prix Sergio Leone 2009) aborde la comédie avec un style personnel, racontant avec légèreté les contradictions d’une Italie qui se reflète dans les histoires quotidiennes des habitants du village de Disperata.


Vita nova

Vita nova

Réalisateur : Danilo Monte et Laura D’Amore - Année / durée : 2016 . 1h20 - Langue : italien - Photo : Danilo Monte - Montage : Danilo Monte - Musique : Sergio Longhitano - Interprétation : Danilo Monte et Laura D’Amore - Production : Don Quixote Polivisioni
  • 27 sept La Turbine 20h45
  • 28 sept La Turbine 16h

Séances en présence des réalisateurs

 

Le film raconte l’expérience de procréation médicalement assistée de Laura et Danilo, un couple d’artistes. À l’aube de cette épreuve difficile, ils décident de se filmer.

 

«Vita Nova» est un film qui parle du parcours d’un couple intime et profond, à la recherche d’une vie renouvelée par l’amour, comme dirait Dante Alighieri.